FOLIE à l’UNESCO : « Pas de lien entre le peuple Juif, Jérusalem et le Mont du Temple » – Par Luc Henrist

Malheur, dit l’Eternel, aux enfants rebelles, Qui prennent des résolutions sans moi, Et qui font des alliances sans ma volonté, Pour accumuler péché sur péché ! (Esaïe 30:1)

C’est fait ! L’UNESCO vient de manifester une nouvelle fois au grand jour sa perversion et son égarement en adoptant une résolution des plus scandaleuse et insultante :

au nom de la protection du patrimoine culturel palestinien, la résolution nie le lien historique et culturel entre le peuple juif et Jérusalem !  Rien que ça ! Jérusalem et le mont du temple n’auraient aucun lien avec le peuple juif ! Comme le rappelle Noëlle Lenoir, ancienne Ministre des Affaires européennes, Selon cette folle et absurde résolution, Yéshoua (Jésus) serait  donc un palestinien, le temple de Jérusalem et tous les tombeaux israéliens des patriarches seraient musulmans !

« La résolution rappelle qu’Israël est une puissance occupante à Jérusalem Est et lui demande d’arrêter ses abus », a déclaré à la presse Mounir Anastas, ambassadeur adjoint à l’Unesco.

cityscapes-3872-2592-wallpaper

cityscapes-3872-2592-wallpaper

Oui, on le savait mais cela se confirme : Plus c’est gros plus ça passe, plus la couleuvre est belle, grasse et énorme, plus elle semble s’avaler avec aisance par ceux et celles dont le coeur, en secret, cultive un antisémitisme judéophobe dès plus abject (conscient ou inconscient), conjugué à une singulière ignorance des Saintes Écritures, de l’histoire et de la foultitude de preuves archéologiques et prophétiques démontrant avec la plus absolue certitude que le peuple juif est lié, marié, soudé, collé et uni à la terre Sainte d’Israël,  Jérusalem et au mont du temple !

Sur les 58 Etats membres du Conseil exécutif de l’Unesco, 24 ont voté pour, 28 se sont abstenus et seulement 6 ont voté contre !

L’adage populaire « Qui ne dit mot consent » est vrai : ce sont donc 52 Etats membres, dont la France, qui ont consenti ouvertement ou tacitement à cette diabolique résolution !

Non seulement l’Unesco témoigne ici de sa folie, de son ignorance, mais plus grave encore : l’UNESCO ainsi que tous ceux et celles qui ont voté « pour » ou qui ont gardé le silence face à un tel scandale et outrage, s’opposent directement contre le Dieu des armées, le Dieu d’Israël, et s’exposent ainsi à la malédiction. Car ne l’oublions pas, et puissions-nous graver en nos coeurs, à l’aide du souffle de Dieu, ces paroles de Torah :

Dans une traduction plus fidèle à l’hébreux, HaShem (Dieu) déclare ceci en parlant du peuple juif : « Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai (Arar) ceux qui te mépriseront et/ou t’outrageront (Qalal) » (Genèse 12.3).

Inutile d’insister davantage : l’Equipe du site RencontrerDieu est heureuse de vous partager la réaction de Luc Henrist, pasteur itinérant ayant vécu 10 ans en Israël, Représentant Officiel des « Chrétiens Amis d’Israël » (CAI) en Belgique de 2001 à 2009. Bonne lecture :

UNESCO: « Pas de lien entre le peuple Juif, Jérusalem et le Mont du Temple »

Voici le titre qu’affichent quelques journaux (de toute évidence, cela n’intéresse pas grand monde) ce vendredi 14 octobre 2016… Un vote qui ne surprend personne, étant donné l’opinion générale qui ne rate jamais une occasion pour discriminer Israël et par là-même, les Juifs, vu qu’Israël est le seul « État Juif » au monde…

Lors de sa 200ème session à Paris, le Conseil exécutif de l’UNESCO, qui comprend 58 pays, a adopté jeudi (13 octobre 2016) une résolution palestinienne qui nie tout lien entre les Juifs et le Mont du Temple et lie le site sacré aux seuls Musulmans.

Au cours du vote, 26 pays se sont abstenus, 24 ont approuvé le texte et six s’y sont opposés. Les États-Unis, la Grande-Bretagne, la Lituanie, les Pays-Bas, l’Estonie et l’Allemagne ont voté contre, tandis que la Russie et la Chine ont voté pour.

On se souviendra que déjà en avril dernier, le Conseil Exécutif de l’UNESCO avait voté une résolution similaire lors de sa précédente conférence. La résolution avait été adoptée avec le soutien d’un certain nombre d’Etats européens, dont la France, ce qui avait provoqué une crise diplomatique entre Paris et Jérusalem.

A cette occasion, le Grand Rabbin de Bruxelles, Albert Guigui, avait écrit un article au titre évocateur : « Si je t’oublie Jérusalem » dans le journal « La Libre Belgique » du 2 juin 2016http://www.lalibre.be/debats/opinions/si-je-t-oublie-jerusalem-574efd8535708ea2d60f26ce

Et voici ce qu’il déclarait, entre-autre :

« Le 15 avril 2016, à l’occasion de la 199e session du Conseil exécutif de l’Unesco, 56 des 58 Etats membres ont participé au vote du point 19 sur « la Palestine occupée »; 33 Etats ont voté pour, soit 59 % des présents, assurant une majorité confortable au texte.

Ce vote nie et efface les caractères ethnique, religieux, historique et géographique du peuple juif et de la confession juive sur la cité de Jérusalem.

Ce texte a été proposé à l’initiative de 7 Etats arabes, membres de la Ligue arabe. Il suit et poursuit une politique visant à effacer toute légitimité historique, géographique et géopolitique de l’Etat juif. » Et plus loin :

« Pourquoi n’a-t-on pas entendu la voix de nos frères chrétiens dénoncer cette atteinte honteuse à l’histoire juive et chrétienne ? Pourquoi le Souverain pontife est-il resté étrangement muet ? Nulle mention de la résolution.

Ce sont pourtant les fondements de la civilisation judéo-chrétienne qui sont remis en cause. En effet, si le monde accepte qu’il n’y ait aucun lien entre les juifs et Jérusalem, entre les juifs et le Mont du Temple, alors Jésus ne serait plus qu’une légende inventée.

Et les Evangiles qui parlent de la présentation de Jésus au Temple, de sa rencontre dans ce même Temple avec les docteurs de la loi ou de sa venue sur place lors des grandes fêtes de pèlerinage, serait-ce pure invention ? Ces textes fondamentaux du christianisme sont-ils un tissu de mensonges ?

Le christianisme peut-il se passer de Jérusalem, sa matrice ? Jésus foula-t-il le sol d’un Temple en terre juive ou d’une mosquée en terre musulmane ? »

Eh ! bien, Monsieur le Rabbin (avec lequel je suis ami), je relève votre défi et, comme le dit le Prophète Ésaïe, « Pour l’amour de Sion, je ne me tairai pas ! » (Ésaïe 62 :1) En effet, vous avez raison, on ne peut pas se passer de Jérusalem, surtout si on considère qu’elle est mentionnée pas moins de 811 fois dans la Bible ! Bruxelles pas une fois, Paris pas une fois, etc.

Beaucoup de chrétiens ont malheureusement « oublié » Jérusalem et on en voit les conséquences dans nos églises : fausses doctrines, invention de nouvelles théologies, dérives… Bref, nous sommes dans l’Apostasie (du grec ancien ἀπόστασις (apostasis), « se tenir loin de »). C’est l’attitude d’une personne, appelée apostat, qui renonce publiquement à une doctrine ou une religion.

Après avoir appris cette « nouvelle »,  le Premier Ministre israélien, Benjamin Netanyahou a déclaré :

« Dire qu’Israël n’a aucun lien avec le Mont du Temple et le Mur occidental, est comme dire que la Chine n’a pas de lien avec la Grande Muraille… »

Et pourtant, si on voulait nier ce fait historique on pourrait, dans ce cas, invoquer le non-respect des droits de l’homme en Chine et notamment au Tibet…

Mais il faut croire que le monde n’oserait pas s’attaquer à ce grand pays (dans tous les sens du terme) qui est devenu une puissance économique mondiale, tandis qu’Israël est un petit pays qui, selon l’opinion populaire, ne produit que des oranges « Jaffa » que ceux qui détestent ce pays boycottent allègrement… Alors qu’Israël produit bien plus que des oranges et des avocats et se trouve, en réalité, à la pointe du progrès dans les domaines, notamment, de la technologie, la médecine, la découverte scientifique, etc.

(ndlr : nous vous recommandons chaudement de lire cette étude sur la véritable place d’Israël dans ce monde, une étude qui ferait rougir de honte l’UNESCO si ses membres avaient l’amour de la Vérité : Israël, la bénédiction pour les nations ou le suicide du monde entier par le Boycott ? : http://www.rencontrerdieu.com/project/israel-la-benediction-pour-les-nations-ou-le-suicide-du-monde-entier-par-le-boycott-paracha-lech-lecha/ )

Il est important de noter que ce vote de l’UNESCO prenait lieu le jour suivant le « Jour le plus saint » du calendrier biblique (Juif) : « Yom Kippour » (Le jour du Grand Pardon) pendant lequel pratiquement tous les Juifs du monde ne mangent pas et ne boivent pas pendant 24 heures afin de se repentir et de recevoir le pardon et la bénédiction de Dieu pour la nouvelle année (selon le calendrier Juif) 5777 qui a commencé le 3 octobre 2016. Ce vote pourrait donc être vu comme une claque en pleine figure au peuple Juif. Car le « Mont du Temple » est l’endroit où se trouvait le premier Temple (de Salomon) ainsi que le deuxième (reconstruit au retour de Babylone sous Néhémie et Esdras) et celui-ci fut transformé, agrandit et embelli par le Roi Hérode. Yom Kippour était le SEUL jour de l’année (selon les prescriptions bibliques) où le Grand Prêtre avait le droit d’entrer dans le « Saint des Saints » et apporter le sang du sacrifice pour l’asperger sur l’Arche de l’Alliance qui s’y trouvait, faisant ainsi l’expiation (kippour) pour les péchés du peuple (ndlr : voir cette étude complète sur Yom Kippour à la lumière du judaïsme de la délivrance et du Messie : Fête de Yom Kippour : Le Véritable Messie Yéshoua face à tous les faux jésus : http://www.rencontrerdieu.com/project/yom-kippour-le-veritable-messie-yeshoua-face-aux-faux-jesus/

Et comme le rappelait le Grand Rabbin Guigui (heureusement que nos frères Juifs sont là pour raviver notre mémoire défaillante…), Jésus et le Temple sont étroitement liés ! On le voit notamment dans ces (quelques) versets : « [ Jésus présenté dans le temple ] Huit jours plus tard, ce fut le moment de circoncire l’enfant; on lui donna le nom de Jésus, nom que l’ange avait indiqué avant sa conception. » (Luc 2 :21) « [ Jésus à 12 ans dans le temple ] Les parents de Jésus montaient chaque année à Jérusalem pour la fête de la Pâque. » (Luc 2 :41) « [ Jésus dans le temple ] Jésus entra dans le temple et se mit à en chasser les marchands. » (Luc 19 :45) « Il enseignait tous les jours dans le temple. » (Luc 19 :46) « Mais dès le matin il revint dans le temple et tout le peuple s’approcha de lui. Il s’assit et se mit à les enseigner. » (Jean 8 :2)   « Et Jésus marchait dans le temple, sous le portique de Salomon. (A l’occasion de la Fête de Hanoukkah) » (Jean 10 :23) Et les disciples ne vont pas changer ces habitudes : « Ils étaient constamment dans le temple, louant et bénissant Dieu. » (Luc 24 :53)

Nous voyons donc que notre foi chrétienne est étroitement liée à Jérusalem et à tout ce qui s’est passé dans cette ville. Ne l’oublions pas car c’est là aussi que « le Libérateur » reviendra, comme il est écrit : « Ses pieds se poseront, ce jour-là, sur le mont des Oliviers qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté est. » (Zacharie 14 :4) Cela arrivera, peu importe si l’UNESCO pense qu’il n’existe aucun lien entre le Roi des Juifs, le Messie d’Israël, et le Mont du Temple…

Luc HENRIST, 14 octobre 2016 – Site web : http://www.luc-henrist.com/

Publicités